17 octobre 2012 | Geneviève

What’s up Causse-Marines?

Un peu d’histoire…

Certaines mauvaises langues l’appellent domaine de Grosses Narines. D’autres prétendent que le nom viendrait de sa fille Marine. Que nenni ! Causse Marines fut baptisé ainsi lors de son rachat, en 1993,  eut égard au nom du ruisseau, Marines, délimitant le bas de la propriété. L’ensemble du vignoble s’étendant sur un Causse calcaire fort maigre, l’ambiguïté du nom était toute trouvée.

Et Lescarret, d’où vient-il ?

Le Lescarret ne but que du Bordeaux jusqu’à l’âge de 16 ans. Ça n’aide pas. Et quand on sait que peu après, il passa par l’Institut d’oenologie de Bordeaux, on comprendra les préjugés et le manque d’objectivité du garçon.  Heureusement, un accident salvateur le frappa d’amnésie. D’abord salarié comme brandouilleur de burette à Sancerre et ensuite régisseur en Provence, il fit naïvement ses classes avant de se jeter à l’eau inconsciemment en 1993 à Gaillac.

Des nouvelles de Causses-Marines:

«Bonsoir à tous,

Cela fait bien trop longtemps que nous n’avons pas fait un point ou donner quelques nouvelles de Causse Marines. Il faut dire que les derniers mois ont été bien occupés. Entre les travaux, le temps capricieux de la météo et les vendanges de ces dernières semaines, nous n’avons pas pris beaucoup de temps.

L’été a été contrairement à toute attente très sec, avec quelques pluies salutaires. Nous avons même craint de revivre un millésime comme 2003. La canicule du mois d’août, presque 3 semaines à 40°C, les vignes ont bien résisté.

Et Voilà… la 20ème vendange de Causse Marines est derrière nous…

Et une de plus. Sans rien dire, elle est passée…. Et bien oui, la vingtième vendange. Merci cette année aux Bretons, fidèles au poste, certains depuis 20 ans, aux Québécois, aux Angevins, aux Charentais et aux … Lettons sans qui le travail ne se serait pas fait aussi bien. Nous avons commencé le 22 septembre par les Mauzac qui servent aux Préambulles. Le temps a été de la fête… pour une fois cette année. Ont suivi les muscadelles, les loin de l’oeil et les ondencs (toujours aussi fainéants). Quelques gouttes de pluie sont venues diluées les jus ce qui fut salutaire.

Avec notre deuxième équipe de vendangeurs,nous avons continué les mauzacs et les rouges. Comme d’habitude, le chef , il faut préciser cuistot car pendant les vendanges il y a un peu trop de chefs, nous a régalés de cuisine au feu de bois et de porcelet grillé … enfin presque. Tout le monde est maintenant parti et comme tous les ans, il plane sur Causse Marines un air de gueule de bois de lendemain de fête. Tout fermente à la cave et Darius erre de la maison au gîte à la recherche désespérément de quelques restes de nourriture et …de vendangeurs.

Vivement l’année prochaine …. pour les 20 ans.

 

Je vous donne également les quelques rendez-vous de cette fin d’année :

– 26 octobre : Cave de Trinquetaille à Arles

– 27 octobre : repas dégustation au Croque-Chou 13

– 16 et 17 novembre : Dégustation ROB à Bruxelles

– 16 novembre : Renaissance des Appellations – Shangai

– 1 et 2 Décembre : Salon des Vins bios de Gaillac

–  9 Décembre : Festivin à Tokyo

– 8 et 9 Décembre : Vignerons en Seine à Paris

– 28 et 29 Janvier 2013 : Biotop à Montpellier

– 2 et 3 février 2013 : Renaissance des Appellations à Angers

 

A bientôt.»

Patrice et Virginie

Patrice se met à nu…

 

PUBLIÉ DANS: Producteurs

Comments are closed.