25 mars 2013 | Geneviève

Idées reçues: «L’Alsace, c’est ringard!»

Voici un autre billet de cette série d’articles hebdomadaires par André Ostertag. Découvrez des arguments pour tordre le cou à des idées reçues sur le vin d’Alsace et vous en faire des idées neuves pour en conclure par un verre!

 « L’Alsace, c’est ringard! »

Avec des noms à coucher dehors tels que Gewurztraminer, Breuschwickersheim, Baeckehoffe ou Muenchberg,  impossibles à retenir même pour le plus zélé des polyglottes, avec cette bouteille verte inapte aux rangements modernes, dite « flûte du Rhin » entretenant sournoisement la confusion avec les vins d’outre-Rhin, avec sa nature fruitée que le commun des mortels confond invariablement avec sucrée, avec des étiquettes folk-country trônant en têtes de gondoles des pires supermarchés d’ici-bas, on ne peut pas vraiment dire que les vins d’Alsace brillent par leur glamour!

Verre «Vin du Rhin»

Pourtant même si rien n’exaspère plus l’alsace que d’être confondu avec le teuton, sa place au carrefour des cultures préfigure bien une nouvelle Europe libérée de ses replis identitaires. L’Alsace c’est un « melting pot à la sauce moutarde et raifort » qui pourrait servir de  modèle pour une Europe vraiment unie, et dites-moi, vous ne trouvez pas cela d’une actualité brûlante vous? C’est sans doute encore et toujours cette double culture qui fait qu’ici, en Alsace, la conscience environnementale est tout particulièrement développée.

En effet 13% des vignes y sont cultivées en « bio » ou en « biodynamie » et avec les conversions en cours, d’ici peu ces chiffres grimperont à 20%, soit un 1/5 du vignoble ce qui fait de l’Alsace l’un des vignobles le plus «Green» de la planète. Et que le siège de Demeter France et la plupart des associations biodynamiques soient situés à Colmar n’est sans doute pas le fruit du hasard, c’est que l’Alsace proche de Dornach et du Goetheanum est vraiment une terre propice aux idées de la biodynamie.

Et vous trouvez cela ringard ! Êtes-vous vraiment sûr de ne pas confondre l’arrière et l’avant, de la garde ça va sans dire….

 


Domaine Ostertag Fronholz Pinot Gris 2010
 à 40,25$

«Fronholz signifie « Le Bois de Corvée » en référence aux travaux gratuits auxquels étaient astreints les paysans au bénéfice de leur seigneur. C’est un terroir très original à la personnalité affirmée! Le Pinot Gris y cohabite avec presque tous les autres cépages alsaciens. Les vignes, cultivées en Biodynamie, donnent un vin particulièrement sec, empreint de la marque forte que ce grand terroir, virtuellement classé en premier cru. Le Fronholz impose ici au Pinot Gris son caractère franc, sec, tranchant avec une structure minérale tendue et des notes marines, iodées très caractéristiques de ce grand terroir. Longévité exceptionnelle (15 ans et plus).» André Ostertag

PUBLIÉ DANS: Producteurs

Comments are closed.