5 avril 2013 | Geneviève

Rallye des galeries, un verre de réZin à la main!

Le Rallye des galeries en était à sa quatrième édition mercredi dernier. Il proposait plusieurs parcours en autobus à travers Montréal, qui permettaient à de jeunes gens d’affaires de découvrir l’univers de l’art contemporain.

Durant toute la soirée, ils ont eu l’occasion de rencontrer des artistes dans leur atelier, des galeristes, des collectionneurs. Des accords vin-œuvre originaux dans chaque lieu visité ont été concoctés par  Jean-Philippe Lefebvre, réZin. Voici un topo de la soirée! 

Informations: www.artsscenemontreal.com

 

KARNAVAL Photographie de Leah Gordon

 

                           

 Vin en accord : Jerez Puerto Fino solera reserva – Emilio Lustau / ESPAGNE

Le thème du carnaval proposé dans cet œuvre de Leah Gordon nous ramène en Espagne ou les traditions culturelles et populaires sont toujours bien encrées dans le paysage. On n’a qu’à penser aux corridas et à la San Fermin de Pampelune, mais surtout à toutes les fiera célébrées dans nombre de village du pays. Hommes, femmes et enfants sont de la fête jour et nuit comme cela semble être le cas à Jacmel. Si les petits espagnols ne sont pas nécessairement masqués pour la fiera, notre vin lui se présente de la sorte, en effet on dit de ce Jerez qu’il est un vin de voile. Un voile peut très bien agir à titre de masque et préserver l‘identité de celui qui le porte. Durant son élevage, on laisse se former à la surface du vin dans le tonneau, un film (un voile) de levures qui vient le protéger de l’oxydation et lui conférer ce goût de noix unique à la région. Ce voile n’est pas un réel masque puisqu’il ne dissimule pas vraiment l’identité de notre vin, au contraire, il en forme la personnalité même.

*

 Pimps and fishmongers,  Jean-François Lauda

 

Vin en accord: Dao blanc reserva 2011 – Quinta da Pellada / PORTUGAL

 C’est d’abord le titre de l’œuvre de Lauda qui nous a propulsé dans ce qui pourrait être l’un des vieux quartiers de Lisbonne, à une époque pas si lointaine où les marins et pêcheurs venaient chercher du réconfort dans les bras des prostituées. On imagine que le maquereau, n’est jamais très loin de la scène. Le Portugal a depuis longtemps su conquérir les mers pour faire de la pêche une activité commerciale florissante, dont les produits s’accommodaient fort bien de ce vin blanc du nord du Pays. Les motifs du tableau de Lauda évoquent aussi, dans une forme déconstruite puis réorganisée à sa façon, les Azulejos, ces traditionnelles céramiques portugaise qui ornent certains bâtiments.

*

Imago mundi, Léa Trudel, 2012

 

Vin en accord : Bourgogne vieilles vignes 2011- Nicolas Potel / FRANCE

Plusieurs bonnes options se présentaient pour accompagner le travail de Léa Trudel sur le thème de la cartographie. Le vin, tel que nous le concevons, doit être la définition, l’expression d’un lieu, dans le temps. Ainsi plusieurs vins, dit de terroir, répondent à cette conception dans les vieux pays. La compartimentation des lieux, comme le suggère Trudel, a été orchestrée depuis le moyen-âge par les moines, ceux-ci ayant cadastré, découpé, les limites d’une multitude de parcelles de vignes. Parmi les ordres religieux ayant œuvrés à ce travail d’encadrement des lieux, nous retiendrons les cisterciens, en Bourgogne, où l’on recense quelque 1247 lieu-dit dans le seul département de la cote d’Or (9300 ha). Il s’agit à notre avis de la démarche de découpage de terrain la plus complexe et la plus aboutie qui soit. À contrario, la cuvée proposée en dégustation est une ouverture sur le strict cadre territorial puisque qu’on peu y assembler des raisins de différents climats bourguignons.

*

MissMao 3, un buste en acier inoxydable des Gao Brother

 

Vin en accord : Sierra Foothills Enigma 2008 – Domaine Terre Rouge / ÉTATS-UNIS – Californie

Ce coup de Foudre chinois nous en met plein la vue de part ses formes et ses matériaux. La poitrine est ronde et généreuse comme le sont souvent les vins du Nouveau Monde. Notre Enigma est une jeune et pulpeuse California girl, il a la fougue d’un vin jeune, et est parfumé comme peut l’être une jeune fille en quête d’attention. Les cépages dont il est issus : marsanne, roussane, mais surtout le viognier confèrent à cette cuvée une rondeur et une exubérance qui n’est pas sans rappeler le buste chinois. Qui plus est, ce vin accompagnerait fort bien la cuisine du pays de Mao. Pays dont la culture demeure en l’occurrence fort énigmatique pour plus d’un, tant la Chine à longtemps été fermée et secrète.

 *

 Noémi McComber

 

Vin  en accord : Saint-Chinian 2009 – Domaine la Madura / FRANCE

Pour Prise d’assaut, c’est d’abord le Languedoc qui nous est venu à l’idée de par son passé. Cette région du sud de la France à été le théâtre de la chasse aux hérétiques, chapitre noir de l’histoire du pays et de la région qui en porte encore aujourd’hui les cicatrices. On peut assurément parler dans ce cas, et comme l’évoque l’artiste, de contraintes sociales. Ces contraintes se sont réincarnés au tournant du siècle dernier, sous une autre forme alors que le Languedoc peinait à vendre ses vins, ce qui occasionna la grogne des vignerons et permis l’organisation d’une révolte collective Malheureusement, moins de cent ans plus tard, la situation est encore sombre pour nombre de vignerons de la région dont nos amis de la Madura, des jeunes qui se battent pour faire des vins de qualités à l’abris des modes et des artifices de production, comme de communications trop souvent employées pour rester à la page. La pauvreté du terroir et l’aridité du climat demeurent des contraintes physiques permanentes avec lesquels ils doivent composer pour tirer leur subsistance.

 

*

2FIK
  

Vin : Chianti classico 2009 – Castello di Volpaia / ITALIE

Cette photographie, en référence à la Grande Odalisque de Ingres, nous rappelle que ce dernier à fréquenté les peintres italiens à une certaine époque de sa vie, le conservateur soulignera certainement au passage l’influence de Raphaël dans les courbes de l’œuvre. Le sujet laisse croire à un environnement cossu, noble de part les draperies et la fourrure, ce décor pourrait très bien être planté en Toscane, dans la résidence d’une famille bourgeoise. Pour notre accord, cette famille bourgeoise sera les Stianti, propriétaire terrien à Radda en plein cœur du Chianti classico dans le village médiéval de Volpaia. Client d’œil au tableau d’Ingres, mais aussi à 2FIK, ce sont les femmes qui gèrent la production de vins et d’olives dans un milieu (la vin et l’Italie) plutôt macho. Les vins de Volpaia sont plutôt fermes voir musclés, comme semble être l’homme de la photo, certains Français diraient couillus! Chez les Stianti, ont pourrait parler de vin de masculin dans des gants de… velours.

*

 

Cascades, Milos Djordjevic

Vin en accord: Mosel, Zeltinger Himmelreich riesling halbtrocken 2011 – Selbach-Oster / ALLEMAGNE

L’œuvre de Milos Djordjevic évoque pour nous un poteau électrique! Cette verticalité du sujet, nous la retrouvons également dans les riesling allemands. Ces vins ont très souvent une structure stricte et tendue qui semble les projeter vers le ciel. Cette relation sol-air se matérialise dans le vignoble de la Moselle, l’un des plus spectaculaires sur la planète, avec ses pentes vertigineuses dont la continuité n’est interrompue que par de petites terrasses, aménagées pour freiner l’érosion.C’est l’acidité/minéralité incisive qui allonge le corps et donne cette verticalité unique aux vins de la Moselle. À un certain point on pourrait dire que le riesling, par son acidité, a un petit quelque chose d’électrique! Aucune lourdeur dans ce vin léger en alcool, on dirait que le vin nous élève. La couleur de l’œuvre nous rappelle la couleur des schistes qui donnent l’empreinte aromatique à ces vins rieurs, vivant et énergiques comme les Cascades qui titrent l’œuvre.

 

*

 

Species of Spaces Series , Juan Ortiz-Apuy

 

Vin en accord : Banyuls Reserva – Domaine de la Tour Vieille / FRANCE

E e e e e e e e ou Ômmmmmmmm, cela n’inspire-t-il pas la méditation? Comme ce lieu qui pourrait certainement s’apparenter à une bibliothèque, espace de silence, de réflexion, de méditation. Le Banyuls un vin dit de méditation que l’on suggère en harmonie avec l’œuvre. C’est un vin muté, doux, élevé longuement en foudre et en touries (au soleil) pour lui octroyer sa grande palette aromatique qui n’est pas sans rappeler celle des porto de type Tawny. Comme il est généreux en alcool et d’une grande complexité aromatique il est suggéré de prendre le temps de les déguster longuement et de manière introspective afin de mieux saisir la subtilité de tout ce qu’il a à nous dire. Cette tradition et ce savoir-faire catalan, une fois en bouteille, est la mémoire d’une culture, comme peuvent l’être aussi les livres d’une bibliothèque qui eux sont le faire-savoir. Enfin, la disposition des livres sur les rayons peuvent, en quelque sorte, évoquer les différentes strates de schistes qui composent les sols de l’appellation.

*

LÉONARD ET BINA ELLEN

Tricia Middleton, Form Is the Destroyer of Force, Without Severity There Can Be No Mercy

 

 

Vin en accord : Niagara Peninsula Wildass red 2011 – Stratus / CANADA

Ce chao à la fois organique et confus, composé de multiples éléments enchevêtrés les uns aux autre, nous amène dans la province voisine, l’Ontario. Sans que ce soit le chao dans notre pays, disons que le tissu social est maintenant composé de différentes couleurs de différentes origines. Le vin qui évoque le mieux cette amalgame de textures et saveurs est sans contredit le Wildass puisqu’il est issu (selon les années) d’un assemblage de 6 à 11 cépages d’origines diverses, qui ne cohabiteraient pas naturellement dans un vignoble et encore moins dans une bouteille. L’assemblage se fait de façon organique comme cela semble aussi être le cas dans l’œuvre, c’est-à-dire que seule la dégustation déterminera la forme finale du vin. Si Form is Destroyer of Force alors on peut dire que notre Wildass s’inscrit directement dans la ligne de pensée du titre de l’installation puisque cette cuvée n’a pas une forme précise déterminée d’une année à l’autre, bien au contraire et elle demeure toujours forte et vivante.

 

*

 

KAREN TRASK

 

 

Vin en accord : Willamette valley Pinot gris Estate 2011 – ÉTATS-UNIS – Orégon

C’est d’abord dans la rondeur de la forme de l’œuvre proposée par Karen Task que nous trouvons l’inspiration première pour le choix de vin d’accompagnement. Cette rondeur n’est certes pas celle des vins très tanniques ou acides, c’est plutôt celle des cépages comme le chardonnay ou de son cousin germain le pinot gris. La sphère semble être faîte de fibres de laine dont la texture pourrait aisément se comparer à celle du pinot gris, peu acide, douce. On voit que cette pelote de laine tire sur le blanc, un clin d’œil à notre vin, mais aussi à la couleur de certains terroirs qui peuvent porter le cépage. Enfin, la boule de laine peut être vue comme un globe terrestre; de tout temps les cépages ont migré d’un pays à l’autre avec les hommes qui les ont implantés pendant la colonisation. Originaire de France, le pinot gris n’échappe pas à cette règle des migrations.

 

*

Yan Giguère,  Ouvrière Épreuve argentique

 

Vin en accord : Coteaux d’Aix-en-Provence 2010– Château Revelette / FRANCE

Peter Fisher a su transformer son vignoble de Revelette par la biodynamie. Et la biodynamie, c’est de l’énergie! Par ses mouvements, notre abeille illustre bien l’énergie, et rappelle l’importance de préserver la faune et la flore dans les cultures agricoles. Par une approche biologique, ont favorise le maintient de la flore et faune autochtones propice à la protection naturelle des vignobles contre les maladies et parasites. Son activité, comme celle de nombreux autres insectes contribue à un bon épanouissement de la plante dans son milieu. Son bourdonnement peut être comparé à celui entendu dans la cave de Peter au moment des vendanges alors que les différentes cuvées fermentent de bon train. Notre besogneuse abeille a cette rigueur toute germanique dans son travail et notre vigneron, à cet effet, ne peut renier ses origines. La cave de Revelette est une ruche constituée de nombreuses alvéoles de différentes tailles qui abritent chacune de sompteux nectar qui demandent le temps de maturer avant d’être livrés.

 

*

DAVID LAFRANCE

 

Vin en accord : Morgon classique 2010 – Jean Foillard / FRANCE

La facilité à boire un Morgon de Jean Foillard peut rapidement mener à l’ivresse et stimuler la création d’utopie comme le suggère David Lafrance par son travail. Le Lyonnais est cette terre d’abondance où l’hédonisme s’exprime dans les plaisirs de la chair. Cette contrée imaginée par l’artiste s’exprime à nos yeux dans ce pays de cocagne où il est facile de faire bombance. C’est un pays de générosité, voir d’excès. La nature a façonné le paysage et conséquemment la culture. La pêche, la chasse, l’élevage et les métiers de bouche sont élevés au rang d’art.

PUBLIÉ DANS: Artistes

Comments are closed.