25 novembre 2015 | Benoit Isabelle

Offre Bourgogne – Philippe Pacalet 2014

 

Réservez maintenant!

2014 : tous les atouts d’un grand millésime classique!

Au printemps le millésime 2014 s’annonce précoce. Les conditions climatiques chaudes et sèches profitent à la vigne. Juin fût très chaud avec des pointes de température à 36°C, ce qui donna de très bonnes conditions de floraison avec parfois de la coulure (non transformation des fleurs en fruits) due à ces conditions extrêmes. Le 28 juin la Bourgogne est touchée par un violent orage de grêle. Les dégâts sont considérables en Côte de Beaune sur Pommard, Beaune et Meursault.

Avec l’été le soleil semble parti vers d’autres contrées. L’avance acquise en début de cycle n’est plus d’actualité. Malgré une météo fraîche et peu ensoleillée (peu de pluie), la maturation démarre sur un bon rythme avec un retour le 20 Août de conditions anticycloniques. Le soleil et le vent du nord nous accompagnent jusqu’à fin septembre.

Mi-septembre les vendanges débutent avec des conditions idéales pour une maturation optimale des raisins et le maintien d’un bel état sanitaire.

 

LES VENDANGES

Le millésime 2014 présente de meilleurs rendements que les années précédentes. Après une année météo surprenante, septembre ensoleillé et sec a permis de récolter des raisins avec une très bonne maturité. Les vins ont un joli fruit avec du corps.

Ce millésime s’annonce de grande qualité en rouge comme en blanc. Je le classerai comme un millésime «classique », en me référant à 2002 et à 2010, mais avec plus de corps et avec les caractères de chaque terroir déjà bien affirmés.

 

LES VINS

Pour la vinification des rouges, cette année encore la maturité phénolique (tanins, couleur, précurseurs d’arômes) est très bonne. La maturité technologique (sucre, acide) a donné des vins avec une moyenne alcoolique de 12.5% et une bonne acidité garante de longévité. D’une durée moyenne de 18 jours, les cuvaisons ont reçu 2 pigeages par jour pendant la fermentation alcoolique. Les températures de fin de fermentation des vins ont monté de 28 à 32°C selon les crus.

Pour la vinification des blancs, après pressurage en grappes entières les moûts ont été entonnés avec une turbidité suffisante afin que les fermentations se déroulent jusqu’au printemps. Là aussi selon les crus les températures de fermentation ont atteint de 17°C à 21°C.

 

Les rouges, tout en finesse et structurés, laissent entrevoir tous les atouts d’un grand millésime classique.

Les blancs ont de la précision et du caractère avec un beau potentiel de garde.

 

POUR COMMANDER : 

Nous vous invitons à prendre connaissance du bon de commande et à placer vos réservations rapidement en le retournant par courriel à : info@rezin.com ou par fax (514) 937-5720.

Notez que cette offre prend fin le 4 décembre.
a64ed99a-0ce3-4ab8-918c-71b8c131ec25
PUBLIÉ DANS: Boire du réZin, Producteurs

Comments are closed.