savoir2
26 February 2013 | Collaborateur

Vénus de marbre drapée d’une étoffe de soie.

S’il y a un domaine dont les vins détonnent un peu dans le portefeuille bourguignon de réZin, c’est bien celui de Robert Chevillon & Fils à Nuits-St-Georges.

par Jean-François Pelchat

Alors que nous proposions déjà des Bourgognes dans un style plus classique/old school,ainsi que les vins de quelques rares producteurs de la région à faire du nature sur de grands terroirs, viennent s’ajouter des Nuits-St-Georges pulpeux, modernes, racés, dans le genre Nuits en haute couture et talons hauts. Rien de vulgaire, de maquillé, mais une opulence à la fois contemporaine et sophistiquée. La classe!

 Domaine Robert Chevillon, Nuits Saint Georges 1er cru les Chaignots * – 2009

 Imp. Privée: 80,70 $

Domaine Robert Chevillon, Nuits Saint-Georges Vieilles Vignes* – 2009

Imp. Privée: 64,17$

Fils de Robert, petits-fils de Maurice, arrières-petits-fils d’Eugène-François (qui, lui-même, est fils de Symphorien, “ze” géniteur original de cette lignée de vignerons), Denis et Bertrand sont maintenant à la barre de ce domaine discret mais dont les vins sont fort prisés. Comme de dire l’illustre Kermit Lynch qui en importe avec enthousiasme depuis belle lurette: « Puisqu’on n’en trouve jamais à l’encan, c’est bien signe qu’on veut les boire! »

Les frères Chevillon possèdent tout près de 13 hectares de vignes répartis dans cette bourgade de 5000 âmes. Ils y produisent principalement du Nuits-St-Georges (du Nuits tout court, mais aussi une belle écurie de 8 premiers crus), et même un blanc en AOC Nuits-St-Georges issu de vignes trentenaires de pinot blanc. Les macérations sont lentes, longues, et l’élevage sur lies se prolonge afin de gagner en volume et rondeur. Dix-huit mois d’élevage pour les Nuits, avec une proportion variable de fûts neufs. Au final, une vinification qui se veut transparente, laissant parler le terroir et les millésimes.

Qu’est-ce qu’on boit pour ce premier arrivage? Bien, on se fait d’abord la bouche avec du Nuits-St-Georges, dont les vignes de 25 à 40 ans livrent un vin avec du fruit et un joli bouquet de fleurs dans une enveloppe finement boisée, avec une bouche pulpeuse mais élancée.

On enchaîne ensuite sur Les Roncières. Parcelle dans la partie sud du village. Un terrain autrefois couvert de ronces et broussailles. Les sols légers y sont riches en calcaire. Le vin gagne en densité, le fruit, les épices, s’expriment avec exubérance. Une très belle acidité et la finesse des tannins gardent la bouche bien fraîche.

Pour terminer, Les Vaucrains, au sol qui ne «vaut rien», sur de l’argilo-calcaire profond, très pauvre, situé sur un léger coteau exposé est-nord-est. Ce climat, candidat possible au rang de Grand Cru, donne les vins les plus fermes de l’appellation, et c’est également ici que l’on trouve les plus vieilles vignes du domaine, âgées de plus de 80 ans, avec quelques rangs de centenaires élégant, ferme, soyeux, malgré une structure imposante, le vin s’élance, s’étire. En fait, c’est bien la beauté du millésime 2007 en Bourgogne d’avoir permis de produire des vins friands sur de tels terroirs. On planquera un peu les 2008, super millésime, et on laissera dormir les 2009, massifs. Puisqu’on a soif maintenant et que la vie est bien faite, on se régale avec les 2007. Domaine Robert Chevillon… Opulent, élégant, ferme, suave, voilà! Une Vénus de marbre drapée d’une étoffe de soie.

 

 

 

Share
1 commentaire PUBLIÉ DANS: Producteurs
  1. First of all, most people that opt to obtain loans through a cash advance lender are cautioned that they should only apply for additional funds if they are certain that they can pay the funds back at a later date…

Leave a Reply