5 avril 2013 | Geneviève

Idées reçues: «L’Alsace, ça ne se garde pas! »

Ce n’est pas fini! Voici un article de cette série hebdomadaire par André Ostertag. Découvrez des arguments pour tordre le cou à des idées reçues sur le vin d’Alsace et vous en faire des idées neuves pour en conclure par un verre!

6. « L’Alsace, ça ne se garde pas! »

«Saviez-vous que le Riesling avait un meilleur potentiel de garde que le Chardonnay?
En effet son acidité lui assure naturellement une meilleure conservation mais surtout son élevage à l’abri de l’air préserve son potentiel redox et du coup, c’est comme s’il entrait dans la bouteille avec un supplément d’antioxydant et donc une plus grande capacité à affronter les effets du temps.

Bien sûr cela n’a de sens que pour les Riesling de terroir, aux rendements limités et aux structures minérales, qui sauront se complexifier en vieillissant, mais ces vins là se garderont au-delà de 20 ans et surpasseront les meilleurs Bourgognes Blancs.

Les grands Pinot Gris ont eux une durée de vie comparable aux grands Chardonnay quant aux Gewurztraminer issus de Vendanges Tardives ou de Sélection de Grains Nobles, grâce à leurs liqueurs naturelles ils se garderont au-delà de 30 ans c’est à dire une éternité comparée à la patience contemporaine!»

Merci à www.paperwerks.blogspot.com pour l’image d’en-tête!

1 commentaire PUBLIÉ DANS: Producteurs
  1. I can’t fathom how much research you did to write this article, but it’s really food for the brain. You’ve written a great article with a lot of really good points. I think you’re right.