Capture d’écran 2015-04-07 à 23.05.37
8 avril 2015 | Geneviève

Portrait de vigneron: Elian da Ros

À la tête de son domaine, sur la route de Compostelle, Elian Da Ros séduit de plus en plus avec ses cuvées finement travaillées.

«À la tête de son domaine, sur la route de Compostelle, Elian Da Ros séduit de plus en plus avec ses cuvées finement travaillées.» Crédit photo SAQ

«Une affaire de famille Les grands-parents d’Elian da Ros, originaires des Dolomites, en Italie, arrivent en France en 1922. Au départ, sa grand-mère s’occupe de deux hectares de vigne dont elle tire des blancs moelleux. Plus tard, à la fin des années 70, son père plante ensuite 7,5 hectares de cépages rouges, la base du domaine actuel qu’Elian reprend en 1998.

Son apprentissage « Je voulais être paysan, mais mes parents n’étaient pas d’accord. Alors je leur ai dit : ingénieur agronome, et ils ont accepté », raconte le vigneron dans une entrevue au magazine français Le Rouge et le Blanc. Après des études en viticulture et en œnologie, il travaille de 1992 à 1997 chez Zind-Humbrecht, avec le fils Olivier, et le père, Léonard, son maître à penser.

Ses vins Travaillant maintenant plus de 20 hectares, Elian da Ros vinifie séparément chaque cépage et chaque parcelle dans des cuves de ciment, avant d’élever les vins dans des barriques et des foudres âgés. Des vins faits en simplicité, qui expriment sans filtre les millésimes et le terroir, un mélange de puissance et de souplesse qui donne le sourire.

Du vin sans filtre, sans fard, reflet pur du terroir : voilà ce que recherchent les partisans du vin « nature », à la popularité croissante. Bio au champ, fermentations naturelles et sans ajouts de chimie, voilà des vignerons qui font un travail exigeant – et savoureux. La SAQ est au rendez-vous de la tendance et le 23 avril, un arrivage consacré à ces vins vous permettra de découvrir quelques producteurs renommés issus de ce mouvement (bio) dynamique.»

À savoir:

• Elian da Ros est un des rares vignerons indépendants des côtes-du-marmandais, une appellation du sud-ouest de la France qui forme à 95% une seule coopérative.

• Da Ros cultive ses vignes en biodynamie, sans intrant chimique, et adopte une approche « nature » au chai : fermentations en levures naturelles et ajout modéré de soufre avant la mise en bouteilles.

• Située au sud-est de Bordeaux, l’appellation travaille les cépages bordelais (cabernets, merlot, sauvignon, sémillon), avec un peu de gamay, de fer-servadou, de syrah et d’abouriou, un cépage local à la couleur et au fruité généreux.

Publié par la SAQ le 7 Avril 2015 sur le blogue Cellier

Capture d’écran 2015-04-07 à 18.44.06

Code SAQ :  11793211
Catégorie : vin rouge
Format : 750 ml
Prix courant : 21,05$

[instagram-feed]

PUBLIÉ DANS: Boire du réZin

Comments are closed.