Steve et Louis-Antoine
9 juin 2017 | Muriel Ide

Des rencontres et des hommes

Je suis arrivée un matin où le soleil daignait enfin nous chauffer la couenne. Je l’ai rencontré lors de son passage éclair à Montréal, lui qui fuyait l’hiver chilien le temps de déposer quelques flacons en échantillon. Bagage perdu la veille lors d’un transit à Toronto, il ne se formalisait pas et prenait la vie du bon côté : le positif. Là sous le soleil exactement Louis-Antoine Luyt m’a déballé une ou deux tranches de vie et, accompagnée de Steve, on a bu ses récits à défaut des vins restés pris dans ses valises en cavale. 

Celui qui croit que les petits rêves réalisés au quotidien permettent les grandes réussites, rêvait de retrouver ses valises. Vite.

Considéré par plusieurs comme le fils spirituel de Marcel Lapierre (qui fut son premier mentor) Don Luis comme l’appellent ses acolytes chiliens est un humaniste qui croit à la valorisation par l’humain. Dans la vie comme dans la vigne.

Il a rendu aux vins populaires chiliens (pipeño) leur place à table et a su préserver le meilleur en valorisant les techniques artisanales pour un rayonnement désormais international.

Cet homme qui n’a pas 40 ans a gagné en maturité et en sagesse lorsqu’il a rencontré Dorothée, sa femme. « Droite comme la justice » cette ancienne avocate a eu le don de cultiver sa résilience à l’ombre du jugement et sans compter son temps. Trois enfants plus tard, elle fait partie intégrante de l’entreprise qu’elle administre en accord avec les mêmes valeurs que L-A Luyt. 

Éduqué dans le partage, il a semé sa vie de son esprit rassembleur et récolté les fruits de son labeur. Aujourd’hui moins têtu, moins rageur et moins angoissé, il fait face à l’adversité avec le sourire. 

Comme on discutait, les valises au précieux contenu ont été repérées. 

La pause était terminée. Son portrait à peine ébauché. Et du coup, une furieuse envie d’en apprendre plus sur ses vins authentiques comme lui, et de les partager pour mieux les apprécier.

Pour en apprendre plus sur le vignoble de Louis-Antoine Luyt

Steve Beauséjour et Louis-Antoine Luyt

Crédit photo : Muriel Ide

PUBLIÉ DANS: Accueil, Boire du réZin, Producteurs

Comments are closed.