7 février 2014 | Geneviève

Derain rayé de l’AOC

C’est un peu la même histoire qu’Olivier Cousin. Celle du vigneron qui préfère aller tailler plutôt que de se noyer dans les papiers. Trop petit pour tout décrypter. Mais trop gênant pour qu’on laisse passer.

Dominique Derain s’ébat sur 6 hectares (un de plus qu’Olivier Cousin !). Il est des pionniers de la biodynamie en Bourgogne (pareil qu’Olivier), bien avant que ces chinoiseries ne soient à la mode. Alors oui, il l’a souvent ouverte. Mais là, il est resté bouche bée.

En avril dernier, Dominique met en bouteille deux barriques de Pommard 2012 et cinq de Gevrey 2012. Le vin était bon. Ça tombait bien, il manquait de trésorerie et les clients réclamaient.

Entre labours et ébourgeonnage, Dominique enfume une facture de 80 Euros émanant de l’organisme qui contrôle les Appellations (il se nomme ICONE en Bourgogne). Il appelle. Il écrit. Aucune réponse jusqu’à un recommandé qui lui signifie qu’il n’est « plus habilité à produire des vins d’AOC. » Convocation devant une commission de 22 personnes. Dominique s’acquitte des 80 Euros et puisqu’il est désormais à jour, on lui dit qu’on va pouvoir le contrôler. Humour ?

Pas tant… ICONE débarque. Inspection de la cave. Dépeçage des papiers. Le prévenu a mis en bouteille 8 semaines avant la date inscrite sur le cahier des charges de l’Appellation. Pour Pommard et Gevrey-Chambertin, c’est juin et pas avant.

Dominique découvre la nouvelle règle au moment du contrôle. « On a trop de trucs compliqués à lire. On a pas le temps. Mais pour une leçon, c’est trop cher payé ! »

Ces 3 500 bouteilles n’auront pas droit à l’AOC. Mais sur les 20 000 que le domaine produit, ces Pommard et Gevrey-Chambertin sont les plus prestigieuses. « Plus de 35% du revenu de la maison. Il n’y a pas eu de dialogue. Ceci relève plus d’acte de répression que des principes prétendus par ICONE d’accompagnement à l’élaboration de vin d’AOC.

Si j’ai agit ainsi c’est justement pour garantir la qualité de ces vins.

Une telle décision peut mettre en péril le domaine déjà en situation critique dû aux volumes de récolte des 4 dernières années. Est-ce une volonté de nuire ou pur coïncidence ? Je reste défenseur des AOC et bien déterminé à continuer cette bataille.

Mais comme disait Mandela : « seul c’est bien difficile ». »

Si vous êtes Chinois et prêts à investir dans un joli domaine bien entretenu :

Source : Glougueule

En vente chez réZin

Dominique Derain, Bourgogne blanc la Combe * – 2011
Imp. Privée: Commander 39,70 $
Dominique Derain, Bourgogne les Riaux * – 2011
Imp. Privée: Commander 36,42 $
Dominique Derain, Mercurey La Plante Chassey * – 2011
 Imp. Privée: Commander 56,76 $
Dominique Derain, St-Aubin blanc 1er cru en Remilly * – 2011
Imp. Privée: Commander 70,50 $
Dominique Derain, St-Aubin le Ban * – 2011
 Imp. Privée: Commander 50,13 $
PUBLIÉ DANS: Producteurs

Comments are closed.