19 décembre 2013 | Geneviève

Noël blanc des frères Gimonnet

Un slogan fameux pour leur cuvée de collection : « Le champagne qui ose dévoiler ses origines. » Et des parcelles plantées en 1911 et 1916.

«Dans leur village de Cuis, au cœur de la Côte des Blancs, les frères Gimonnet sont des vignerons comblés. On le serait à moins, car, avec 28 hectares de vignes de Chardonnay plantées en des lieux aussi prestigieux que Cramant, Chouilly, Oger, Vertus et Cuis, Olivier et Didier, les fils de Michel, récemment disparu, possèdent bien sûr un vignoble d’exception. Les ancêtres en ont commencé la création en 1750, mais il a fallu attendre près de deux siècles pour que les Gimonnet se lancent dans l’élaboration d’un Champagne à leur nom.

Une décision heureuse, qui se traduit aujourd’hui par une prestigieuse collection de six grandes cuvées de Chardonnay, dont cinq sont millésimées. Chez Gimonnet, on est immergé dans le blanc de blancs et l’on fait « ses gammes avec les crus », explique Didier, qui reconnaît que cette situation est « totalement atypique ». De Cramant, le nec plus ultra, à Chouilly, le plus élégant, en passant par l’incontournable Cuis, qui est de toutes les cuvées parce qu’il incarne le style Gimonnet, on dispose avec ce vignoble, de ce qu’il y a de mieux en matière de Chardonnay.

Les deux frères se font les interprètes de ce terroir, mais refusent de céder à l’attrait du spectaculaire. Pas de cuvée Grand Cru, donc, ni de monocru ou de monoparcelle, c’est la règle de l’assemblage qui prévaut. «Le meilleur se doit d’être partagé pour ne pas amoindrir la qualité des autres cuvées», se justifie Didier Gimonnet. Pour le plaisir, la maison de Cuis élabore toutefois, une cuvée de collection issue de vieilles vignes de Chardonnay, dont certaines parcelles ont été plantées, à Cramant, en 1911 et 1916. Avec le slogan «Le champagne qui ose dévoiler ses origines», le vin d’artisan des Gimonnet est de plus en plus apprécié à l’étranger, où sont exportées 65% des 250 000 bouteilles commercialisées chaque année. Une belle marque de reconnaissance pour ces vignerons, adeptes de la perfection, du respect du terroir et de la continuité d’un style.» Le Figaro

Didier et Olivier Gimonnet

Didier et Olivier Gimonnet

 


La philosophie du domaine : l’assemblage pour proposer des 
Champagnes de qualité.

Champagne « Cuis 1er Cru » Brut Blanc de blanc 59$

«Vif, aérien, peu dosé, techniquement parfait… Cette cuvée Brut sans année Cuis 1er Cru représente l’archétype du style Pierre Gimonnet et Fils. »  Olivier et Didier Gimonnet

On apprécie cet assemblage classique « sans année », au goût constant, pour sa vivacité, sa légèreté, et sa finesse : toute la pureté des Grands Chardonnay de la Côte des Blancs.

91/100 – The Wine Spectator (nov 2013) «Hints of pineapple and baked peach add a ripe fruit accent to this otherwise firm and  dry version, featuring a fine bead, mineraly undertow and well-knit flavors of  persimmon, fresh ginger and slivered almond. Drink now through 2018.» -A.N. –

11553209_is

«Avec cette cuvée Blanc de Blancs sans année, notre problématique est d’élaborer un Champagne jeune et très frais, mais sans développer trop de vivacité en bouche. L’assemblage doit donc être « rond et équilibré » dès la mise en bouteille. Pour ce faire, nous veillons à marier de façon très subtile des vins de l’année avec des vins de  réserve de plusieurs années.» Didier et Olivier Gimonnet

 

Pour réussir cette étape délicate et fondamentale, la maison Pierre Gimonnet et Fils a opté pour la conservation de tous ses vins de réserve en bouteilles (sur lies fines) et non en cuves, ce qui lui permet d’incorporer des vins de plus de deux ans ayant gardé toute leur fraîcheur. Cette méthode d’assemblage est très rare : « nous sommes certainement le seul vigneron champenois à faire ainsi. »

 



Techniquement:

– vendanges manuelles et pressurage fractionné
– fermentation alcoolique thermorégulée
– fermentation malolactique recherchée
– élevage en cuves neutres pendant 6 à 8 mois (2 soutirages) les vins de réserve sont conservés en bouteille (ce qui explique l’utilisation de vins de réserve de plus de 2 ans…)
– stabilisation au froid (-4°)
– légère filtration sur argile avant assemblage
– tirage au mois de février suivant la récolte (février 2010 pour cette cuvée)
– vieillissement en bouteille, sur lies, 18 à 30 mois environ
– dégorgement 3 mois avant expédition
– dosage faible (7gr/l de sucre; la « moyenne » traditionnelle pour un brut est de 10-12gr/l)

 

 

PUBLIÉ DANS: Producteurs

Comments are closed.