Alessandra Bera
22 avril 2013 | Geneviève

Souvenirs de Bera Vittorio e figli.

Faire du ménage dans ses albums photos, retomber amoureuse de l’Italie. Il y a des voyages qui changent une vie, moi, c’est plutôt la rencontre d’une famille. En images et court texte, voici Bera Vittorio e figli.

La création du domaine remonte à 1785, lorsque les ancêtres des Bera ont acheté une partie des terres des Chevaliers de Malte.  Vittorio Bera est le premier vigneron à avoir commercialisé son Moscato d’Asti dans la commune de Canelli, dans le Piémont, l’épicentre de cette prestigieuse appellation. Il gère cette petite entreprise familiale (il est notamment secondé par sa charmante fille Alessandra). Les interventions y sont réduites au minimum, et la culture bio y règne depuis 40 ans. Bien avant qu’elle ne soit à la mode! Le domaine a la certification bio de l’ICEA depuis 2001.

Lors de ma visite, j’ai ressenti cet accent sur la création d’un écosystème sain et actif. Justement, je me souviens d’un après-midi et d’une longue promenade dans la vigne avec Vittorio (le père).

«Take a picture Gen, Take a picture! Look at the bees, the flowers, this is what I’m proud of.»

M.Bera souhaitait profondément que je partage avec les Québécois cette effervescence, cette grande diversité biologique, cette vie au milieu de son domaine. Pour lui, il ne s’agit pas de forcer la vigne à se plier à un modèle de production, mais de comprendre la complexité de la nature et d’accepter ce qu’elle est à même de donner.

Techniquement, chez Bera, les vendanges sont manuelles et tout est fermenté sans inoculation levurienne. Toute la vinification est réalisée par le frère d’Alessandra, Gian Luigi.

D’ailleurs il y excelle avec sont Moscato, vinifié traditionnellement et naturellement. La fermentation est arrêtée prématurément pour atteindre 5,5% d’alcool, conservant ainsi la douceur et la complexité du fruit.  Seuls les raisins très mûrs sont utilisés pour ce mousseux de grande qualité. La vinification est encore, strictement produite par les levures indigènes. Le but est d’avoir au final, un vin vif, brillant et éloquent!

En plus du Moscato, nous y retrouvons en blanc, les cépages Cortese, Favorita et Arneis. Les trois se marient pour créer un vin blanc délicieux: Arcese.
En rouge – vinifiés sans filtration – Dolcetto et Barbera y sont cultivés.

Présentement, chez réZin, voici les vins disponibles:

Bera Vittorio e figli, Moscato d’Asti – 2011




IP   Commander  | 6 x 750ml – 25,25 $


Che bellezza!

On risque d’être d’abord charmé par la coquetterie et le rire d’Alessandra (voir la capsule télérézin ci-haut), mais lorsqu’on plonge notre nez dans un verre de son Moscato d’Asti, c’est le coup de foudre assuré! Explosion sur des arômes de melon, de poires, de fleurs blanches, de miel et de menthe. Ça fait planer… Sur la langue, ça pétille, c’est crémeux, une pointe sucrée, mais toujours bien dosé. En fin de bouche, une minéralité inattendue fait surface pour rendre le tout plus complexe, plus compliqué… Tout comme l’amour!


Geneviève – réZin

 

 

PUBLIÉ DANS: Producteurs

Comments are closed.