21 octobre 2014 | Geneviève

Voyage dans le temps: Bel Air-Marquis d’Aligre

Pré-commande sur les vins du Château Bel-Air Marquis d’Aligre – Appellation Margaux

 
Le vin provient d’un petit vignoble de 13 ha près de certaines vignes de Château Margaux.
 
Cette propriété a été acquise en 1950 par Jean-Pierre Boyer, l’actuel propriétaire des lieux.

L’encépagement est traditionnel pour le cru, mais avec une forte proportion de Petit Verdot (40%), le reste étant répartit équitablement entre le Merlot et les Cabernet.

Il y aurait par ailleurs à Bel-Air Marquis d’Aligre une jolie collection de vieux ceps francs-de-pied.Bel Air-Marquis d’Aligre semble avoir été épargné par toutes nouvelles technologies : les bâtiments sont en semi-ruines, le téléphone fonctionne avec une manivelle, la serrure de la porte de la cave est d’origine (XIXème). Il n’y a à Bel Air-Marquis d’Aligre, ni table de trie, ni ordinateur qui contrôle la température, ni œnologue-conseil, seulement un homme volubile et agile qui maîtrise son travaildepuis 1947, son premier millésime.La grande particularité de ce cru réside dans l’élevage du vin, non pas en barriques de chêne comme les illustres voisins, mais bien en cuves de ciment!  Jean-Pierre Boyer maîtrise parfaitement l’art de la vinification et élève ses vins pendant un minimum 3 ans avant de les mettre en bouteilles.

Il n’y a pas de second vin à Bel-Air Marquis d’Aligre et ce vin n’est produit que dans les meilleures années, il n’y a pas eu de production en 1991, 92, 93, 94. Le vin est stylistiquement assez près des Pomerol, voir de certains Bourgogne. Le potentiel de vieillissement est fabuleuxcomme en témoigne le 1970 récemment dégusté.

En savoir plus : Figaro.


 

PUBLIÉ DANS: Boire du réZin, Producteurs

Comments are closed.