blindtasting1
16 septembre 2013 | Geneviève

Rhône, à l’aveugle!

JACQUES BENOIT LA PRESSE

0c8cac1c606a_0

Cette semaine, à l’occasion d’un événement organisé par la SAQ, le chroniqueur s’est prêté au jeu de la dégustation à l’aveugle. Deux vins rouges réZin de la vallée du Rhône ont particulièrement charmé ses papilles expertes.

 

 

11871240_is

COLLINES RHODANIENNES 2011 IGP CHAMPINE
Richement coloré, et même quasi opaque, ce vin fait que de Syrah, au bouquet de bon volume, s’affiche avec aussi une petite nuance animale et une note rappelant les conifères. Charnu, dense, relativement corsé, ses tannins sont aimables et il a du caractère. Dans ce cas, je pensais avoir dans mon verre un vin d’appellation Côtes du Rhône. Élevage en fûts (70% de la cuvée) et 30% en cuves inox.

13% (150 caisses).

Garde: 2013-2015?

20,15$ (11871240)

16,5/20

11861199_isCÔTES DU RHÔNE VILLAGES 2011 CAIRANNE DOMAINE RICHAUD
Vin rouge quasi opaque, et que j’ai pris pour un Châteauneuf-du-Pape, son grand bouquet de fruits noirs, dense, monumental, est magnifique. La bouche suit, pleine, puissante, équilibrée, sans lourdeur aucune. Ai-je été trop enthousiaste? Toujours est-il que c’est le vin que j’ai le plus généreusement noté. Grand vin, à mon sens. 45% Grenache, 21% Mourvèdre, 21% Carignan et 12% Syrah, avec élevage en cuves béton pour 70% de la cuvée et en fûts pour le reste (30%).

15,5% (125 caisses).

Garde: 2013-2018.

30,75$ (11861199)

18,5/20

PUBLIÉ DANS: Médias

Comments are closed.